6 août 2016

Hiroshima

Hey hey !

Je ne donne peut-être pas souvent de nouvelles, mais quand j'en donne je ne fais pas semblant, n'est-ce pas ? ;)

Aujourd'hui, 6 août 2016, est le triste anniversaire du lancer de la bombe atomique sur la ville d'Hiroshima, au Japon. A l'occasion, j'ai décidé de faire d'une pierre deux coups et de rédiger un article hommage ainsi qu'une petite visite guidée de la ville, où je me suis rendue en été 2014.
(d'avance, désolée pour les bugs de mise en page avec notamment les mots collés en début de paragraphe après une photo, je vais essayer de régler ça, ainsi pour que pour la qualité médiocre des photos prises à l'époque où je ne faisais pas des photos "travaillées")

HOMMAGE A LA VILLE DE HIROSHIMA

Chaque année, cette date me pince le coeur, tout comme sa " jumelle " du 9 août ainsi que celle du 11 mars. J'ai un attachement particulier avec le Japon depuis ma plus tendre enfance et bien que je ne sois pas japonais de naissance, je me sens toujours terriblement affectée par les tragiques événements ayant touché mon pays de coeur. Si concernant la catastrophe de Fukushima, nous ne pouvons blâmer l'homme qu'à moitié d'avoir construit les centrales nucléaires dans des zones à risques, concernant le 6 août nous ne pouvons nous en prendre qu'à la bêtise et l'horreur humaines.

Nous étions certes en période de guerre, mais rien ne justifiait l'envoi d'une arme si puissante qu'elle a décimé nombre d'innocents et rasé une ville entière. Je ne défends personne quand il s'agit de la guerre, l'homme étant assez stupide pour se battre pour des raisons qui n'en valent pas la peine. Mais les Japonais n'ont pas mérité cette bombe, ni celle de Nagasaki qui a suivi trois jours après. C'est une honte de la part du gouvernement américain que d'avoir osé envoyer deux bombes atomiques, et ce dans un délai si court. Heureusement au moins qu'Hiroshima et Nagasaki n'étaient pas dans la même région, sinon les dégâts auraient vraiment été terrifiants.

Deux des nombreux monuments du parc du mémorial de la paix


Lors de ma visite à Hiroshima en août 2014, je n'ai pas pu passer à côté du musée de la paix dédié à cet événement. Et je peux vous dire que ça m'a secoué les tripes. Je pense que nous avons passé un peu plus de deux heures et demies dans le musée et à la fin, je ne lisais plus qu'à moitié les légendes des différentes expositions tellement j'avais la nausée. Je pense que le pire pour moi a été quand j'ai lu le raisonnement des américains quant à l'envoi de la bombe dans cette ville précisément. Je ne me souviens pas exactement de ce que j'ai lu mais ils avaient pré-sélectionné plusieurs villes du Japon dont les plus connues, et avaient finalement opté pour Hiroshima car " c'est là que cela ferait le plus de dégâts ". Je ne vais pas m'étaler sur les détails de cet événement que tout le monde connaît. Je ne prends pas spécialement la défense du peuple japonais car ils ne se sont pas mieux comportés durant la guerre, mais j'éprouve beaucoup de peine pour les innocents qui ont péri le 6 août 1945 et ceux qui ont contracté des maladies incurables des suites de l'impact de la bombe.

Le dôme de Hiroshima, l'un des seuls vestiges du 6 août 1945


Sans être Japonaise, j'étais vraiment été troublée et émue lorsque j'ai visité le parc mémorial d'Hiroshima ainsi que le dôme de la bombe. Je me suis même mise à pleurer sans prévenir. Je comprends pourquoi les Japonais gardent le squelette du dôme dressé dans leur ville, ça fait vraiment froid dans le dos et cela permet de ne pas oublier la violence inouïe de la guerre. J'ai cependant été très choquée de voir des étrangers se grouper en masse devant les monuments afin de faire des selfies (ai-je besoin de préciser la nationalité ?). C'est un immense manque de respect qui m'a vraiment donné envie d'aller leur dire deux mots, mais je me suis abstenue. Pour ma part j'ai bien sûr pris quelque clichés pour mon souvenir personnel mais je me souviens à l'époque avoir refusé de les publier sur Facebook à la suite des photos de mon aventure japonaise. Je les publierai exceptionnellement ici pour illustrer mon hommage.

Les grus en origami accrochées les unes aux autres, signe de paix


Il y a beaucoup à dire sur cet événement, et si vous voulez en savoir plus, je vous conseille de bien vérifier vos sources pour ne pas apprendre des informations erronnées, car les médias sont particulièrement doués pour raconter n'importer quoi. Pas plus tard que ce matin je lisais un mini-article du Monde où ils ne savaient même pas orthographier Nagasaki et légitimaient presque l'acte terrible des Etats-Unis. Si je trouve des articles me paraissant pertinents, je vous mettrai les liens ici.

Je finirai sur le fait que chaque année, je ne manque pas de prier pour la paix à Hiroshima et dans le reste du monde, pour qu'une troisième guerre mondiale n'éclate jamais, pour que les horreurs de notre monde cessent. Chaque année j'ai un pincement au coeur lorsqu'on arrive à ces dates fatidiques et depuis 2014, je me remémore mon voyage dans cette magnifique ville qu'est Hiroshima, qui a su renaître de ses cendres et se dresser fièrement, offrant ses richesses à ceux qui veulent bien les découvrir. Hiroshima est une ville magnifique peuplée de gens d'une gentillesse rare, que je suis ravie de vous présenter ici.

BIENVENUE A HIROSHIMA

Bien heureusement, Hiroshima n'est pas uniquement célèbre pour cette triste date. La ville est également très connue pour ... sa nourriture ! Notamment les okonomiyaki (お好み焼き, sorte de crêpe/galette japonaise). Généralement, les connaisseurs du Japon ont tendance à connaître avant tout les okonomiyaki de la ville d'Osaka, mais ceux d'Hiroshima ne sont pas moins célèbres. La différence est qu'on y ajoute des soba (そば、nouilles de sarrasin). Et c'est terriblement bon (mais aussi excessivement calorique ... qui a dit que les Japonais mangeaient " healthy " ? ahah)
Pour manger de bons okonomiyaki à Hiroshima, je vous conseille le restaurant " Micchan " (みっちゃん), dans la zone de restauration et de commerces de la gare de la ville si je me souviens bien. C'était là que j'étais allée avec mon copain japonais à l'époque (on le lui avait vivement recommandé) et c'était vraiment délicieux. Par contre, qui dit restaurant populaire dit file d'attente infinie, et ça ne fait pas peur aux Japonais ! Alors armez-vous de patience et préparez-vous à attendre plus d'une heure comme un couillon avant de pouvoir déguster votre plat. En revanche, les serveurs sont très rapides et efficaces, c'est là tout le charme du Japon !

Le restaurant Micchan, assez occidentalisé

L'okonomiyaki de Micchan, bien garni


Nous avions testé un autre restaurant d'okonomiyaki, bien plus familial (et donc convivial et peu commercial) que Micchan dont j'ai malheureusement oublié le nom. Mais pour s'y rendre, il faut aller dans le secteur Shintenchi Okonomimura (新天地お好み村 littéralement le village de l'okonomiyaki, le nouveau paradis, pas du tout modeste !), et juste à droite monter des escaliers décorés à la faveur de l'okonomiyaki (promis je ne vis pas que pour ça !) et arpenter la galerie de restaurants avant de tomber sur la perle rare. Photos à l'appui !

" Le village Okonomiyaki, le nouveau paradis "

Les okonomiyaki sont en train de cuire, les soba aussi. Miam !

Le résultat final, apprétissant n'est-ce pas ?


Sinon, la ville en elle-même vaut le détour. Bon, je ne vous recommande pas d'y aller en été sauf si vous souhaitez assister à la commémoration annuelle du 6 août, parce qu'il fait tellement chaud que l'on n'apprécie pas vraiment la balade, cherchant désespérément un combini pour bénéficier de la clim' l'espace de quelques minutes et surtout dévaliser le coin des boissons.
Dans mes souvenirs, il y a beaucoup de nature. Déjà, il y a un grand parc dont j'ai oublié le nom qui m'avait été recommandé par ma famille d'accueil (merci Endô-san) dont j'ai peu de souvenirs car je m'étais disputée pour mon copain (qui me reprochait tout simplement de ne pas marcher assez vite pour arriver avant la fermeture du parc alors qu'on avait cavalé toute la journée, et m'a tracée en plein milieu d'une ville que je ne connaissais pas), mais j'ai quelques photos témoignant de mon passage là-bas ehehe.


















La ville est également traversée par la rivière Ôta (太田川, ôtagawa, littéralement " la rivière des
grands champs "), notamment près du dôme auquel on accède par un grand pont depuis le centre-ville. Le parc mémorial de la paix, renfermant nombre de stèles offertes par d'autres pays en hommage aux victimes, la flamme de la paix (qui s'éteindra lorsqu'il n'y aura plus d'armes nucléaires dans le monde), ou encore la liste des victimes connues du bombardement est immense, et il faut prendre son temps pour en apprécier la visite à moins que vous ne vous contentiez de le traverser (voir photos dans la première partie de l'article).

La rivière Ôta


Hiroshima possède aussi de nombreuses artères commerciales, en extérieur mais surplombées par des toits transparents afin d'y être à l'abri de la chaleur, de la pluie etc. Ces artères commerciales sont très populaires au Japon, et j'en ai vu dans de nombreuses autres villes comme Atami, Kôbe ou Naha à Okinawa pour ne citer qu'elles.



Il est vraiment agréable d'y flâner à ses heures perdues et d'admirer les boutiques victimes du franponais (contraction de "français" et "japonais", représente des mots ou phrases écrites en français sur les enseignes de magasins, restaurants, vêtements ou accessoires et qui n'ont généralement aucun sens), dont mon préféré que voici (je n'ai pas pu m'empêcher d'immortaliser ce moment, vous comprenez ehehe) :

Pardonnez mon esprit perverti (:

Je vous recommande également d'aller faire un tour dans le restaurant Kogane (こがね, signifiant "or" ou "petite somme de monnaie" d'après mon ami Tagaini Jisho), qui ne paye pas de mine et dans lequel le staff est vraiment chaleureux ! Je me souviens avoir discuté avec le staff et sympathisé avec les clients d'à côté pendant notre petite étape là-bas, c'était bien sympathique ! La spécialité de Kogane est de servir des kakigoori (カキ氷, glace pilée surmontée de sirop et parfois de lait condensé) géants. Et quand je dis géant, ce n'est pas un euphémisme !! J'avais bien fait de ne pas en commander une à l'époque, je n'aurais jamais pu la manger. Mais mon copain ne s'était pas gêné et le staff était impatient de savoir s'il parviendrait au bout de sa peine. Pari relevé, pari remporté ! Les autres clients étaient admiratifs.



Pas de commentaire sur ma tête affreuse et le flou de la photo du à un léger agrandissement. Sinon, comparez la taile déjà conséquente de ma glace et l'autre ....




Je finirai sur la présence d'un petit tramway à l'ancienne, comme on en verrait dans les dessins animés de Ghibli par exemple, et quand vous ne vous sentez pas de tout faire à pied, un saut dans le tram' et vous traversez la ville dans un transport quelque peu atypique ! Rien à voir avec ceux de Montpellier ahaha.



Je n'ai passé que deux journées à peine complètes à Hiroshima, donc je ne peux pas vraiment vous faire une visite détaillée. Nous sommes arrivés en début d'après-midi lessivés de notre voyage en avion et de bus, accablés par la chaleur, nous sommes perdus dans la gare et avons peiné à trouver notre hôtel (mine de rien, Hiroshima c'est grand). Le jour-même nous étions partis visiter l'île de Miyajima pas trop loin en train donc je n'avais pas vu grand chose d'Hiroshima. Nous sommes partis explorer d'autres pépites de la préfecture d'Okayama et alentours, et avons poussé le périple jusqu'à l'île de Shikoku. Nous avons été chanceux car le lendemain de notre départ, Hiroshima était victime de fortes pluies entraînant des glissements de terrains qui ont fait plus de 70 morts. Nous l'avions échappé belle à l'époque ! Et le dernier jour, nous avons passé tellement de temps dans le Musée de la Paix (dont je ne parlerai pas ici pour ne pas vous gâcher la découverte, je dirai juste que c'est un incontournable de votre aventure à Hiroshima et que vous allez vous prendre une grosse claque) qu'il ne restait plus beaucoup de temps pour la visite de la ville elle-même. Mais ! Je ne m'avoue pas vaincue et je retournerai à Hiroshima !

A bientôt,
Rin

La gare d'Hiroshima avec la pub pour l'ouverture (à l'époque) du parc Harry Potter à Osaka T-T



Opinions

  1. Quelle tristesse tout ça ! Je ne sais pas quoi dire d'autre.
    Mais en tout cas, ça à l'air vraiment beau !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah bah ça ... :(
      Oui ça l'est, j'ai adoré cette ville (:

      Supprimer
  2. Tu me donnes vraiment envie d'y aller ! Faut que j'y aille l'année prochaine ! En tout cas j'ai noté tes bonnes adresses !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Rho je n'avais pas vu ton commentaire, honte à moi !
      Super ben j'espère que tu en profiteras comme moi ;)

      Supprimer